Jean-Jeanine Dugenou

J’ai commencé le collage dès mes 14 ans. J’écrivais et dessinais un peu mais je me sentais limitée dans mon besoin d’expression visuelle par un gros manque de technique en dessin. Je me suis tournée vers le collage un peu par défaut puis j’y ai pris goût. Cette technique convient bien à ma manie de la collecte.

J’ai commencé à exposer avec un collectif montreuillois qui proposait chaque année un événement autour de la Fête des Morts « Las Noches de los Muertos » et d’autres expositions et événements thématiques (St-Valentin, fête des mères, etc.). J’ai aussi exposé seule et organisé des expositions collectives.

Pour mon univers, je dirais qu’il est kitsch, drôle, foisonnant et coloré, un peu obsessionnel avec une forte récurrence des thèmes suivants : la famille, la nature, le corps, la féminité, la religion.

Tous mes collages sont des pièces uniques faites à la main à partir de matériaux de récupération (magazines, livres, tissus, petits objets, photos, etc.) collés sur carton puis vernis.

Ma démarche est liée à la récupération et la collecte. Je suis plus dans le visuel que le conceptuel. En général je compose le collage sans savoir ce que je veux dire. Je le sais une fois le collage achevé, à l’instar des cadavres exquis.

Pratique artistique ou artisanale
Collage
Liens:
Instagram